3G/Wimax, Entre popularité et efficacité, la guerre des ondes a commencé!

Parmi les nouvelles technologies de communication, trône aujourd’hui la 3G.
3G signifie troisième génération et est appliquée de manière générale à la téléphonie mobile. La norme technologique utilisée avant celle-ci était nommée GPRS pour General Packet Radio Service. Le GPRS, encore utilisé aujourd’hui sur certains appareils, permet la transmission de données à une vitesse égale à celle disponible sur des modems de ligne téléphonique classique.

C’est aujourd’hui via la technologie 3G que la réelle révolution dans le domaine de la téléphonie mobile opère, avec en outre une vitesse de transfert allant jusqu’à 400kilobits/s. Les possibilités deviennent donc illimitées pour nos appareils portables qui se complexifient de jours en jours et se dotent de puissants composants comparables à ceux de nos ordinateurs de bureau.

Mais qu’en est-il de la concurrence ? Serait-il aujourd’hui concevable d’imaginer de potentiels nouveaux entrants s’aventurer dans la rude compétition de ce secteur ?

Clairement, cela reste inconcevable, que ce soit au niveau des couts d’accès à la technologie ou encore des besoins en capitaux, il paraît aujourd’hui impossible pour un nouvel entrant de venir s’immiscer dans cette guerre.

Cependant une technologie, le Wimax, a su lutter et tente aujourd’hui encore de se faire une place au sein des fournisseurs d’accès haute vitesse. Le Wimax pour : Worldwide Interoperability for Microwave Access, se veut capable d’offrir un débit très élevé, plusieurs Mo/s, et ce, sur une distance de plusieurs kilomètres.

Mais ici aussi, les barrières à l’entrée se veulent blindées. En effet, malgré une technologie étudiée depuis maintenant plus de huit années, comment le Wimax, pourtant plus efficace sur bien des points, n’a pas su se faire une place au sein des technologies aujourd’hui largement utilisées ? Il s’agit là aussi d’une question d’implantation au sein du marché. En effet, la technologie 3G ou UMTS (Universal Mobile Telecommunications System) n’est à la base qu’une évolution du GPRS puis EDGE déjà bien implanté dans les téléphones mobiles de génération précédente et qui proposait déjà une gestion propre des transferts de données.

Or aujourd’hui, tout est devenu question de couverture de réseau (part de marché). En effet, la technologie 3G a déjà pris d’assaut plus de 77 pays tandis que la technologie 3.5G est disponible dans 63. Ceci est sans compter la structure, d’un point de vue business, de la concurrence 3G qui compte de nombreux contrats signés avec des partenaires puissants, on pense notamment à l’Iphone d’Apple.

Le Wimax, quant à lui, demande un temps d’adaptation ainsi qu’un cout de remplacement pour le consommateur qui devrait désormais posséder un appareil compatible à la fois 3G et Wimax. . Cette technologie n’est donc pas à enterrer et pourrait apparaître comme un substitut possible à la 3G qui connait des limites assez rapides, notamment lors d’un trop grand nombre d’appels.
Cependant, les probabilités de revanche de la 3G sont immenses, notamment avec l’annonce récente de la 4G.

Finalement, il est très difficile d’approcher un marché déjà dominé, même si l’offre est alléchante et le produit stable et performant, le modèle de Porter nous fait montre, une fois de plus, de la férocité de la compétition au sein d’une même industrie.

http://www.three-g.net/3g_technology.html

http://searchtelecom.techtarget.com

http://news.bbc.co.uk/2/hi/technology/4833426.stm

http://www.3gamericas.org/index.cfm?fuseaction=page&sectionid=249

http://www.3g.co.uk/PR/March2004/6719.htm

Bookmark and Share

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un comentaire, or trackback depuis votre site.

2 Commentaires »

 
 

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>