A quand la guerre de la téléphonie Mobile?

La théorie des jeux est un ensemble d’outils développés et utilisés pour analyser les interactions entre les acteurs notamment des firmes, supposéess être rationnelles, en compétition sur un marche spécifique.

Le secteur des télécommunications constitue un champ d’application privilégié pour cette théorie des jeux à cause de l’existence d’un nombre limité de joueurs en concurrence (Bell, Rogers et Telus au Canada) et aussi parce que les règles du jeu sont parfois élaborées par les régulateurs. Les décisions stratégiques prises par chacun de ces acteurs (joueurs) dans leurs conquêtes des parts de marché, affectent directement les autres qui pour ne pas rester passifs, répondent. Par exemple le lancement de Virgin mobile par Bell et de Koodo par Telus peuvent être considérées comme des réponses à la fusion de Rogers et Fido.

Créée en 1996 par l’entreprise québécoise Microcell Télécommunications, Fido Solutions, la quatrième entreprise de télécommunications en importance, fut le premier à lancer la téléphonie mobile GSM ( au Canada. Son réseau fonctionnait sur bande GSM 1900 et offrait une couverture dans les plus grandes villes du Canada. Sa fusion avec Rogers en 2004 (la troisième) a permis à FIDO d’être offert sous la Bande GMS 850 permettant ainsi à ses clients d’ avoir accès au réseau étendu de Rogers hors des agglomérations. La fusion complétée donnait naissance à la plus grande entreprise canadienne de téléphonie mobile en termes d’abonnés qui faisait cependant face à un défi majeur, celui de conserver ses abonnés car ses concurrents (Telus & Bell) ont lancé des promotions de commercialisation agressives visant les abonnés actuels de Microcell et de Rogers dans le but de récupérer ceux-ci.

La hausse du nombre d’abonnés ainsi les progrès technologiques ont heureument permis aux 3 joueurs de cohabiter, chacun ayant la capacité et une volonté commune d`accroître leur clientèle. Les interactions individuelles, souvent source de conflits, ont pu ainsi être modérées, permettant une évolution vers une forme de `Comportement coordonné` pouvant être associé à l`Equilibre de Nash qui suppose que “les joueurs rationnels appliquent une stratégie et qu’aucun d’entre eux n’a intérêt à changer de stratégie étant donné leur gain”. En effet on remarque aujourd`hui des ajustements des 3 joueurs l’ un en fonction de l’autre que ce soit au niveau des prix ou de l`offre des produits. Il semble aussi que aucun d`entre eux n`a assez de pouvoir de marché pour s`imposer et absorber les autres.

La prudence reste quand même de mise dans ce secteur dynamique qui évolue encore rapidement et connaît des changements et innovations technologiques importants comme l’indique le nombre de lancements de nouveaux produits et services au cours des dernières années. `Il est beaucoup plus difficile pour les concurrents d’agir de façon coordonnée lorsqu’ils craignent que leurs rivaux ne soient prêts à lancer la prochaine nouvelle « application éliminatrice »`.

 

Source

Centre de Techniques de Planification et d’Economie Appliquée

Bureau de la concurrence Canada

www.techno-science.net

Bookmark and Share

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un comentaire, or trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>