Avinash Kaushik – Web Analytics

En lien avec notre prochain cours, je vous suggère de visualiser cette conférence d’Avinash Kaushik, le gourou en mesure de performance Web (Web analytics).

D’après vous, quels sont les indicateurs de performance Web que nous pouvons associer à une réduction de coûts ou une augmentation de revenus dans un contexte générique de commerce électronique ? ex : taux de conversion visiteurs/acheteurs pour l’augmentation de revenus

Bookmark and Share

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un comentaire, or trackback depuis votre site.

1 Commentaire »

 
  • Marc-Antoine Lacroix says:

    Les indicateurs : utiles, mais comment les utiliser?

    À mon avis, le point le plus importants que M Kaushik apporte lors de cette conférence est le suivant : ‘with only data on clicks, you are missing intent’. En statistiques, il est crucial de placer les données dans un contexte et d’essayer le plus possible de comprendre ces dernières. Sans contexte, vous pouvez dire littéralement n’importe quoi sur les données que vous possédez.

    L’analyse du commerce en ligne est un domaine très jeune. Ayant eu la chance d’étudier beaucoup une discipline d’économie très récente, l’économie de la santé, je suis pleinement conscient que la création et l’utilisation de nouveaux indicateurs peut être une chose très difficile puisque ces indicateurs doivent être élaborés et ensuite testés durant une certaine période. En économie de la santé, bien des questions sont posées quant à l’utilisation d’indicateurs sur la qualité de vie des patients. Ces questions impliquent beaucoup de jugements de valeurs et de perceptions personnelles face à la vie. Évidemment en Web Analytics, l’utilisation d’indicateurs implique beaucoup moins d’émotions, sinon aucun. Cependant, comme M Kaushik disait, il ne faut pas traiter les surfeurs comme des monolithes. Chaque surfeur est différent; tout comme chaque individu va percevoir sa qualité de vie différemment. Tout dépend du contexte dans lequel la personne se trouve. On ne peut se passer seulement d’indicateurs de revenu et de ‘clicks’ car on ne peut y comprendre les mécanismes expliquant le comportement du surfeur.

    Bien des études sur le comportement du consommateur existent. Souvenez-vous des études faites sur les gens qui font leurs achats dans les magasins à rayons; aujourd’hui, tout est maximisé en fonction de comportements clés du consommateur afin qu’il y reste le plus longtemps possible; de la température intérieure selon la saison au placement des produits les plus populaires sur les tablettes moyennes, tout est fait en sorte pour que moi et vous passiez un moment agréable pour consommer. Rien ne nous empêche de croire qu’un jour, l’ergonomie des sites webs sera aussi avancée. Il manque encore certains indicateurs. Mais comment les créer? Et surtout, qu’est-ce qui nous garanti que ces indicateurs pourront être utilisés à l’avenir dans un milieu où la chaîne de valeur change tous les ans?

    Nous avons vu en classe que la grande majorité des gens cliquent le plus souvent en haut à gauche de l’écran. M Kaushik nous montre également que les gens préfèrent en général un lien ‘Try now’ à ‘Free’. Ce sont des exemples subtils d’indicateurs qui peuvent nous aider à mieux comprendre comment les gens surfent. Je crois qu’ultimement, l’indicateur qui en dit le plus long est un indicateur qui donne la raison pour laquelle le surfeur va sur un site. Que veux-t-il? Comment est-il arrivé là? Que cherche-t-il? Pourquoi notre site plutôt qu’un autre? Toutes ces questions nous aident à placer en contexte le surfeur et ainsi, nous ne le considérons pas comme un monolithe.

    Une idée qui me vient à l’esprit (comme dans la vidéo) est bien sûr l’expérimentation. D’un point de vue fonctionnel, il faut essayer :
    -différentes tailles de logos
    -différentes couleurs
    -différentes quantités d’information affichées
    -différentes polices
    -différentes publicités hors-internet
    -etc.
    L’important est d’évaluer l’impact de ces indicateurs sur la consommation finale. Cependant, ces idées ne nous donnent pas la ou les raisons pourquoi les surfeurs ont fait le choix d’aller sur un site en particulier.

    Sinon pour ce qui est des indicateurs de coûts, on peut essayer de voir sur quels sites il vaut mieux faire de la publicité ou des systèmes informatiques qui offrent un meilleur rapport qualité/prix. Par exemple, on peut compter le nombre de mots que l’ont sauve en organisant mieux ses bases de données.

    Statistique Canada, le US Census Bureau et autres agences de statistiques ont commencé de se pencher sur ces questions. Epstein et al. dans Implementing e-commerce strategies consacrent un chapitre complet sur les mesures de performances. Je pense que l’un des gros défis que présente le commerce électronique est le développement d’indicateurs fiables et comparables dans le temps.

 

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>