Comportement stratégique en commerce de détails :

Comportement stratégique en commerce de détails :

Partant du fait que les joueurs sont rationnels, le concept de la  théorie des jeux est une analyse mathématique générale permettant d’enquêter sur les interactions stratégiques entre les acteurs. Elle permet de décrire et d’analyser de nombreuses relations économiques et sociales sous la forme de jeux stratégiques. C’est sur cette base que nous étudierons la concurrence sur un marché de commerce de détails.

La conduite économique sauvage que l’on peut remarquer sur le marché local ou international nous pose de grands problèmes. Le produit d’intérêts personnel par les différentes entreprises chamboule la relation de force entre les différents joueurs. Dans la majorité des situations d’affaires, les acteurs ont des intérêts différents. L’hypothèse est que chaque partie cherche à maximiser ses gains (quelles que soient les réactions des autres joueurs). Toutefois, les résultats de ces situations sont le produit des choix pris par ces joueurs.

Mise en situation :

La notion de concurrence pure et parfaite telle qu’elle est présentée dans la théorie ne reflète pas vraiment la réalité. Les détaillants  évoluent et ont comme buts l’augmentation  des profits, gagner des parts de marché et la conquête d’une nouvelle clientèle. L’exécution de ces objectifs reste conditionnée par les stratégies admises par les concurrents. Un accord avec les partenaires stratégiques serait l’idéal dans cette situation en vu de conditionner le marché pour un avantage de groupe et non pas individuel.

A-Première situation

Les outils d’arrivée au pouvoir dans les entreprises sont formalisés par des règles économiques et politiques. Même si le fait de faire de accords avec la concurrence en vu d’augmenter ou plutôt de garder sa position de leader sur un marché est anti constitutionnel, elle reste, néanmoins, pratiquée par plusieurs grandes entreprises dans le but de garder un contrôle sur le marché et d’augmenter les barrières à l’entrée. C’est le cas de Walmart et Canadian Tire qui pratiquent la même politique de prix en offrant des tarifs vraiment très bas par rapport à la concurrence bloquant ainsi l’accès à tout le monde et pénalisant surtout les petits détaillants. En prenant le choix de faire une pseudo équipe pour renforcer leur position, les deux parties garantissent une stratégie de coopération qui se base sur une parfaite collaboration même si c’est contre l’éthique du commerce et du fondement même d’une concurrence pure et parfaite.

B-Deuxième situation :

Pour les grands détaillants, adopter le statut quo dans une situation de négociation n’est pas toujours idéal. Si les choix d’un joueur se fait sans aucune considération des autres joueurs le résultat peut s’avérer fatal pour lui.

Reprenons le même exemple cité précédemment, le fait que Canadian Tire fasse baisser ses prix sur pratiquement toute la gamme de ses produits sans aucune considération des choix  de son concurrent principale à savoir Walmart alors qu’ils étaient en duopole, a porté préjudice au deux joueurs. Les deux détaillants étaient leaders sur le marché avec des chiffres d’affaire de plus de 345 milliards, mais avec la nouvelle stratégie adopté par Canadian Tire dans sa politique de prix, le deuxième joueur se trouvait dans l’obligation de le suivre et de faire baisser ses prix pour s’aligner avec la concurrence et garder ses parts de marché. Cette nouvelle situation fait que les deux détaillants, en adoptant une stratégie non coopérative, restent toujours leaders sur le marché mais avec des chiffres d’affaire qui baissent de prés de 20%.

Référence :

http://www.oboulo.com/concurrence+imparfaite+theorie+jeux

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/bourse/nouvelles/services-financiers/200901/26/01-820944-morale-politique-et-comportement-strategique.php

http://perso.univ-rennes1.fr/thierry.penard/biblio/manueljeux.pdf

http://perso.univ-rennes1.fr/thierry.penard/biblio/manueljeux.pdf

Bookmark and Share

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un comentaire, or trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>