Dashboard ou la transparence à la mode de Google

Au cours d’une présentation tenue le 5 novembre dans le cadre de la 31ème Conférence internationale de protection des données et de la vie privée qui se déroule à Madrid en Espagne du 4 au 6 novembre 2009, Google a dévoilé son nouveau service : le Google Dashboard. Il s’agit d’une sorte de réplique de Google à toutes les critiques portées contre lui relativement à la vie privée.

Google Dashboard est un service permettant aux utilisateurs ayant un ou plusieurs comptes chez Google d’avoir accès à toutes les informations personnelles leur concernant et stockées dans ces comptes. Ce service réunit en un même espace, une page web, toutes les informations enregistrées chez Google pour une personne abonnée à des produits comme Gmail, YouTube, Web Albums, Picasa, Web History ou Reader. En plus de consulter ces informations, Google permet leur mise à jour par l’utilisateur.

Les utilisateurs de Google qui visiteront leur Dashboard seront sans doute surpris de voir la somme d’informations les concernant qui sont stockées dans ces différents comptes. Certains découvriront même avec surprise des données dont ils avaient oublié l’existence; données inscrites au hasard d’un test ou données stockées dans un compte non utilisé depuis plusieurs années.

Avec une note de fierté, Google se présente, avec Dashboard, comme le chef de file de la transparence et du contrôle des donnés sur Internet : « Nous y voyons un grand pas vers la transparence et le contrôle des données par les utilisateurs, et nous espérons que cela contribuera à forger la réflexion de toute l’industrie sur ces questions [1] », a déclaré dans un communiqué Alma Whitten, ingénieur logiciel Sécurité et Confidentialité chez Google.

Dans cette première version, Dashbord ne fournit pas d’information sur Google Analytics, AdWords, AdSense, and Book Search entr’autres applications. La compagnie annonce que ces services seront pris en compte dans les prochaines moutures de Dashboard. A l’analyse on remarquera cependant que rien n’est dit au sujet d’informations plus pertinentes comme l’utilisation qui est faite des données personnelles collectées lors des recherches effectuées par les utilisateurs ni le les informations concernant leur adresse IP ou les cookies stockées par Google sur leur machines.

Au regard de la loi, les problèmes liés à la vie privée touchent non seulement la collecte des données mais surtout l’utilisation qui en est faite de même que leur transfert vers des tiers [2] . Avec Dashboard, Google nous présente nos données mais fait un grand silence sur la façon dont il les traite et les utilise.  A cet égard, nous ne voyons pas la contribution qu’apporte ce service de Google à la résolution des problèmes de vie privée et d’information à caractère personnel dans l’Economie numérique. Espérons toutefois que Dashboard soit le premier pas vers ce processus de transparence dont Google se targue tant d’en être le chef de file.

Sources:

[1]  http://www.clubic.com/actualite-309474-google-dashboard-vie-privee-centralise-donnees.html

[2] http://bits.blogs.nytimes.com/2009/06/18/congress-questions-how-web-sites-use-personal-data/

Bookmark and Share

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un comentaire, or trackback depuis votre site.

1 Commentaire »

 
  • PierreAndréVigneault says:

    "Avec Dashboard, Google nous présente nos données mais fait un grand silence sur la façon dont il les traite et les utilise."

    C'est là tout le problème. De prime abord, Google dashboard semble être un excellent outil pour assurer le contrôle de la vie privée des utilisateurs, or on ne fait ici que régler le problème de la collecte de données, comme vous l'avez si bien mentionné. Qu'est-ce qu'on fait du consentement, de l'utilisation et de la communication des données…tous des principes fondamentaux de la vie privée? On n'en dit rien! Je suis d'accord qu'éventuellement, Google aura à apporter des modifications afin de rendre sont soit disant "processus de transparence" réellement transparent…

 

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>