Diversification des hôtels de Las Vegas, qui y gagne vraiment?

L’an dernier, la crise économique a frappé Las Vegas de plein fouet. Son économie originalement perçue comme “intouchable” avec plus de 39 millions de visiteurs par an et 140 000 chambres d’hôtel a été grandement ralentie. Pour survivre à la crise, plusieurs des grandes chaînes hôtelières ont tenté de se diversifier. Malgré ces efforts, certains des grands joueurs comme la MGM Grand sont passés prêt de la faillite.

Dans le même élan, les casinos Wynn et Sands ont décidé d’augmenter leurs investissements dans leurs casinos à Macao en Chine. Bien que les deux entreprises en soient à de différentes étapes de leur implantation à Macao, elles ont toutes deux dû s’exposer à de grands risques pour assurer leur pérennité.

En marge des incertitudes politiques en Chine pouvant avoir un effet direct sur la rentabilité des 2 entreprises, il est bon de se demander si cette expansion est une réaction de panique ou un investissement judicieux.

De piliers de l’industrie américaine à entreprises à la merci de la Chine

Macao aurait pu être un eldorado pour les 2 géants de Las Vegas mais, la réaction du gouvernement chinois pour contrer la crise économique et les parts de revenus demandées rendent l’investissement risqué. Pour en arriver à la situation actuelle, le Wynn et le Sands auraient pu approcher la situation d’une des 4 manières suivantes:

  1. Statut quo: Les 2 entreprises décident de ne pas investir en Asie. Leurs profits sont en baisse sans promesse de rentabilité additionnelle comme le MGM Grand et la Chine ne fait aucun profit additionnel.
  2. Investissement de Wynn en Asie: Une augmentation des investissements et des revenus en Asie pour un seul des joueurs (Wynn) augmente sa profitabilité et celle du gouvernement chinois tandis que l’autre joueur demeure au même état.
  3. Investissement de Sands en Asie: Situation inverse si le Sands est le seul des 2 casinos à investir en Asie. Wynn ayant investi le premier, cette situation est impossible.
  4. Investissement de Wynn et Sands en Asie: Les revenus des 2 joueurs augmentent mais sont inférieurs vu la présence d’un compétiteur additionnel. Le gouvernement chinois obtient des revenus des 2 casinos et augmente son pouvoir de négociation avec les entreprises qui ont déjà grandement investi.

Dans cette optique, on peut mieux comprendre le désir du Sands de bloquer son compétiteur en investissant en Asie. Wynn aurait pu (et peut actuellement en attendant la construction du nouveau casino Sands) s’approprier une plus grande part des profits qui pourront être réinvestis à Las Vegas ou dans d’autres casinos de leur chaîne d’hôtels.

Dans la mesure où le Wynn avait déjà fait des investissements en Asie et en fonction des informations connues au moment de la décision, l’équipe du Sands a choisi judicieusement.

Par contre, si les entreprises avaient pu prévoir le changement de mentalité du gouvernement chinois et l’augmentation de son pouvoir de négociation lui donnant notamment le choix de demander davantage de profits ou de régulations au détriment de la profitabilité des 2 casinos, il est fort à parier qu’ils auraient reconsidéré leur investissement. Un casino construit à coups de millions de dollars ne peut malheureusement pas être déménagé…

Bookmark and Share

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un comentaire, or trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>