Industrie automobile vs amis de la nature:subir ou réagir

pollution

Les personnes malades à cause de la pollution automobile ont été estimées à 1million par an en France. En effet, les voitures émettent une quantité considérable de  CO2 nocif pour la santé et l’environnement des personnes qui seront, de plus en plus, touchées par ses désagréments, vu la prévision pas très réjouissante d’atteindre d’ici 2020 le milliard de voitures sur la planète. (1)  ce qui justifie la guerre entamée par les personnes soucieuses de l’environnement contre les constructeurs automobiles, et l’intérêt pour les voitures hybrides qui se fait de plus en plus sentir un peu partout ; aux États-Unis les ventes de voitures hybrides ont augmentées de 10% en 2008 par rapport  à mars 2007, elles représentent entre autre 2.8% des ventes de nouveaux véhicules par mois. (2)

                                                   h3-4[1]                                                                         source: http://ecologie-images.caradisiac.com/IMG/jpg/8/3/0/4/1/h3-4.jpg

Les consommateurs, eux, ne sont pas restés indifférents aux spéculations et à la mobilisation des amis de la nature, qui déclarent la guerre à la pollution automobile par tous les moyens possibles y compris les medias et internet qui constitue, à mon avis, un de leur principal champ de bataille, vu la multiplicité des sites et des blogues qui ont émergé avec le temps et qui traitent le sujet avec acharnement.

Évidement, les constructeurs automobiles auraient pu ne rien faire pour remédier à cette situation, ne tenant pas compte des dangers de la pollution et surtout des critiques, et continuer à commercialiser les voitures ordinaires et ainsi ne pas répondre à leurs  détracteurs qui continueront de polluer leur image, ce qui n’est pas bénéfique pour ces derniers. Même si les premiers concernés (les consommateurs), qui disent préférer acheter une voiture propre ne le font pas, généralement, faute de moyens et cela malgré la mauvaise image que l’on associe à certaines voir à la plupart des marques automobiles.  

Mais le bruit causé par la prise de conscience des prospects appuyé par les propos tenus par nos amis les bienfaiteurs de la nature n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd, les constructeurs automobiles se sont officiellement mis au vert, et font plus d’efforts pour trouver des moyens afin de polluer moins, tel que le downsizing de Renault prévu pour fin 2011, qui permettra de proposer des véhicules émettant moins de 100g de CO2 par kilomètre.(4) mais aussi la commercialisation forcée, en quelque sorte, des voitures hybrides  qui engendre des coûts importants de productions et de connaissances technologiques aussi bien pour le constructeur que pour le consommateurs qu’il soit supporter ou pas de la green attitude, tout cela bien sûr sous pression de la commission européenne qui vise à réduire les émissions à 120g de CO2/km pour l’ensemble de l’industrie automobile d’ici 2012. (5)

http://www.dailymotion.com/video/x7e7ag_mondial-de-lauto-les-voitures-ecolo_news

Cela dit, opter pour le mode écologique pour une partie des voitures commercialisées, n’est pas si mal que ca, car au bout tout le monde est contenté: les amis de la nature seront satisfaits vu que leur cause sera écoutée et ils arrêteront de médire des constructeurs automobiles, ces derniers verront leur image se rétablir en investissant dans des voitures hybrides respectueuses de l’environnement, onéreuses certes mais très peu nombreuses pour le moment. Ce qui est à mon avis une reproduction à grande échelle de la théorie de la négociation  qui consiste en partie à trouver un arrangement qui apporte beaucoup à l’un (les écologistes, l’image des entreprises) tout en ne coutant pas trop cher à l’autre (les constructeurs automobiles) et constitue de même un jeu à somme non nulle entre les groupes de pressions, les consommateurs et les constructeurs, où les différentes parties y trouvent leur compte pour le moment. (6)

 

Réferences:

(1) http://carfree.free.fr/index.php/2009/02/03/faits-et-chiffres/

(2) http://ecologie.caradisiac.com/Etats-Unis-Autodata-les-ventes-de-vehicules-hybrides-de-mars-2008-ont-augmente-de-10-par-rapport-a-mars-2007-224

 (4) http://www.cartech.fr/news/renault-technologie-voiture-electrique-downsizing-39387203.htm

(5) http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+IM-PRESS+20080922IPR37755+0+DOC+XML+V0//FR

(6) http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_des_jeux#Th.C3.A9orie_de_la_n.C3.A9gociation

Bookmark and Share

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un comentaire, or trackback depuis votre site.

2 Commentaires »

 
  • marc.kwan says:

    Je me pose la question sur les réelles bénéfices de la voiture hybride.__En effet, pour certains analystes, il s'agit d'une solution court termiste car finalement l'hybride ne résolu aucune solution. Je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'elle permet de diminuer le nombre de grammes de CO2 émis par kilomètre tout en émettant aucunes particules Nox (contrairement aux diesels particulièrement appréciés en Europe). Mais finalement, l'incitation au co-voiturage serait une politique tout aussi efficace et largement moins coûteuse notamment pour les consommateurs qui doivent payer extrêmement cher pour un véhicule dit "propre" mais aussi pour les gouvernements (qui versent de nombreuses subventions incitatives aux utilisateurs de véhicules propres). Alors, comme l'invention du filtre à particules pour le diesel, l'hybride ne sert-il pas seulement à donner une image "vert" aux constructeurs ?

  • marc.kwan says:

    Derrière cette image, Lexus/Toyota n'a pas encore de solution pour recycler les 100/150kgs de batteries (durée de vie : 10ans)équipant une Toyota Prius ou une Lexus RX400h. Quel est l'intérêt d'équiper un véhicule motorisé par un 8 cylindres en V d'un moteur électrique si ce n'est proposer une solution commerciale aux véhicules européens équipé de diesel. Pour Lexus qui maîtrise cette technologie, il est bien plus onéreux de développer une motorisation diesel pour l'unique marché Européen qu'une motorisation hybride. Pour moi, l'hybride est une solution commerciale jouant sur le côté éthique pour vendre et masquant le manque de solutions réellements propres de certains constructeurs. Pour modérer mes propos, je dirais que oui il vaut mieux rouler en hybride qu'en véhicule ordinaire, cependant je pense que le rabattage médiatique est beaucoup trop fort pour une solution qui se veut temporaire et pas du tout à la hauteur des enjeux environnementales.

 

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>