L’impact attendu de la fermeture de Tourisme BC sur la promotion des Jeux Olympiques d’hiver

On sait que les jeux olympiques représentent un défi financier et de réussite pour un pays qui les organise. Les investissements dans les infrastructures sont amortis par les recettes de tourisme et de marchandises. Les villes accueillant les jeux d’hiver deviennent souvent par la suite de grandes stations de ski très prospères. Le retour sur investissement d’un tel événement peut donc se faire sur une très longue période après l’événement.

Dans un article du Vancouver Sun [1], le Directeur de l’association canadienne de l’industrie du tourisme, Randy Williams, s’inquiète de la décision du gouvernement de Colombie-Britannique de fermer Tourisme BC, une institution créée spécialement pour promouvoir les jeux d’hiver de 2010.

La création par le gouvernement il y a un an de cette institution était plutôt une bonne idée. Il s’agissait, grâce à une institution indépendante mais financée par le gouvernement, de consacrer des ressources spécialisées et exclusivement consacrées à la réussite du projet. Autrement dit, Tourisme BC était une « force spéciale » déployée dans un contexte où il faut être réactif et opérationnel rapidement. Williams Randy note que « Tourism BC was created 12 years ago because government wasn’t efficient and wasn’t attracting private-sector money for joint public-private marketing programs. » [1]

Selon lui, la phase marketing de préparation aux Jeux est bien amorcée. On remarque toutefois que le site web du tourisme en Colombie-Britannique, hellobc.com, n’est pas très explicite quant à la promotion de l’événement. Le site de la ville de Vancouver, créé et mis à jour par une association financée par la ville [2] est bien plus informatif et interactif.

En revanche, Randy Willians s’inquiète pour le développement marketing de la période des jeux et surtout de l’après-jeu. Or ces périodes représentent des phases majeures dans la stratégie de retour sur investissement d’une ville olympique. [1] D’après Spencer Herbert, du parti des nouveaux démocrates, « Tourism BC’s plan of doubling tourism by 2015 is really in doubt now. » Ce dernier affirme que cette décision répond à l’opposition que le secteur du tourisme avait manifestée contre une nouvelle taxe que le gouvernement avait essayé d’instituer. [3]

La fermeture de Tourisme BC ne semble pas maximiser les chances d’exploiter pleinement les retombées économiques de l’organisation des jeux olympiques. Dans un contexte aussi favorable au développement d’une région, le secteur du tourisme aurait dû être le secteur privilégié du gouvernement, car capable de générer de l’emploi, de l’entrepreneuriat, et de la croissance sur le long terme. Il est à déplorer que l’aspect politique fausse les prises de décision.

***

[1] http://www.vancouversun.com/business/Tourism+dismantling+jeopardizes+Olympic+opportunities+says+national+industry/1924752/story.html

[2] http://www.2010wintergamessecretariat.com/Partners/Vanoc.aspx

[3] http://www.ctvbc.ctv.ca/servlet/an/local/CTVNews/20090817/bc_health_care_cuts_090817/20090817/Defying%20Gravity

Bookmark and Share

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un comentaire, or trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>