La 4e licence mobile à un FAI … et c’est parti pour une guerre de quadruple-play !!!

quadruple-playLa décision de l’ARCEP, le régulateur des télécoms français,  d’octroyer une 4e licence mobile n’est pas sans conséquence sur le paysage concurrentiel du marché des télécoms. Le régulateur des télécoms a annoncé le 29 Octobre dernier, n’avoir enregistré que la candidature du FAI Free pour la 4e licence 3G. Cette nouvelle ne laisse pas indifférents les opérateurs déjà présents sur le marché. Certains acteurs envisageraient dès lors de grandes manœuvres tels que des regroupements stratégiques pour faire poids sur le marché, nous plaçant ainsi au cœur même de la théorie des jeux. Il serait donc intéressant d’analyser les différentes stratégies possibles pour prévoir comment se réorganiserait le marché avec l’entrée du 4e joueur.

Free est le 2e fournisseur d’accès à internet (FAI) en France. S’il parvient à s’offrir cette 4e licence mobile, il pourra constituer un sérieux concurrent aux offres quadruple-play (offre “packagée” incluant Internet, la télévision en haute définition, le téléphone fixe et téléphone mobile en plus). Les opérateurs incapables de proposer une offre quadruple-play quitteront le marché au bout de quelques années. La convergence fixe et mobile semble être la solution à ce type d’offre car elle offrira une continuité de service entre un terminal fixe et un autre mobile.

Free assure qu’il aura déployé son propre réseau téléphonique d’ici 2011 si candidature est retenue. En arrivant sur un marché où plus de 90% de la population est déjà équipée, Free compte viser les clients quittant leur opérateur plutôt ceux n’ayant pas encore d’abonnement. Cette stratégie oblige les autres opérateurs à proposer des offres tarifaires plus alléchantes pour verrouiller leur clientèle et favorisant ainsi une baisse générale des prix de 7% d’ici 2011, comme le prévoit Bercy.

L’annonce d’un éventuel partenariat entre le FAI Numéricâble et le MVNO Virgin Mobile au début du mois de Juillet pour concurrencer Free n’a pas fait long feu. Pourtant  ce partenariat aurait été excellent étant donné que Virgin Mobile a atteint une taille critique avec le rachat de Télé 2 mais n’existe pas sur le marché de l’accès internet et Numéricâble pourrait louer ses réseaux câblés. Seulement, le financement de la licence 3G à hauteur de 240 millions d’euros constitue une barrière à l’entrée pour les deux entreprises. De plus, même si les PDG du MVNO et du FAI ont des personnalités compatibles, ce n’est probablement pas le cas pour les technologies respectivement utilisées.

Les grands acteurs du marché tels qu’Orange et SFR Neuf ont déjà consolidé en partie leur part de marché avec une taille critique dans l’accès internet et le mobile.  C’est à Bouygues Telecom et éventuellement Free de peaufiner leur stratégie pour rester dans la course. Dans la guerre des offres quadruple-play, est-ce qu’un rapprochement du FAI Free et de l’opérateur téléphonique Bouygues Telecom est une éventualité envisageable? Les discussions entre les 2 entreprises ont déjà eu lieu mais n’ont pas porté de fruits pourtant malgré l’offre quadruple-play Idéo, le 3e opérateur mobile français Bouygues Telecom n’a pas encore atteint la masse critique des 4 millions d’abonnés internet et un partenariat avec le 2e FAI français Free pourrait s’avérer bénéfique pour les deux.

En plus de la guerre du Wimax, la guerre du quadruple-play est donc loin d’être gagnée pour les acteurs du marché. La partie est à suivre de près …

______________________________________________________________________

Référence :

1-   Licence 3G : Virgin Mobile revient dans la course degroupnews.com, 2009/07/02

2-   Un quatrième opérateur mobile en France: quelles conséquences? Strategies.fr, 2009/10/27

3-   Le point sur… Jeu du marché et enjeu de régulation ant.developpement-durable.gouv.fr, 2009

4-   4e licence mobile : une ouverture attendue qui se révèle complexe, pix-geeks.com, 2009/09/21

5-   Free met la pression sur Bouygues et isole Numéricâble tech.youvox.fr, juin 2008

6-   Free dans une situation moyenne mais pas désespérée tech.youvox.fr, février 2008

Bookmark and Share

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un comentaire, or trackback depuis votre site.

2 Commentaires »

 
  • RomainLarmet says:

    L'arrivée de Free dans la téléphonie mobile risque fortement de bousculer l'équilibre de Nash actuellement établie.En effet, les 3 opérateurs historiques réalisent régulièrement des ententes (illégales) afin de garder des prix hauts. Ils sont d'ailleurs régulièrement condamné par l'autorité de la concurrence.
    Cette stratégie de coopération leur permet de maximiser leurs bénéfices.

    L'arrivée d'un nouvel opérateur agressif au niveau des prix met à mal cette stratégie : les positions risquent de bouger!

  • TMathias says:

    Effectivement que l'arrivée de Free dans le carré des opérateurs français profitera aux consommateurs. Free a tout intérêt à s'approprier cette 4e licence qui ne peut que lui être bénéfique à long terme. Les autres opérateurs devront redoubler d'effort au niveau de l'innovation technologique (la valeur ajoutée du web 2.0 et des réseaux sociaux sur mobile) et des stratégies marketing pour maintenir leur avance concurrentielle. Dans l'hypothèse où les 3 opérateurs déjà présents sur le marché souhaitent mener une guerre contre l'arrivée d'un 4e opérateur, on pourrait se demander s'ils ont assez de ressources pour mener à bien cette guerre. Si ce n'est le cas, le nouvel équilibre de Nash obtenu par induction à rebours souligne l'intérêt pour les 3 opérateurs déjà présents sur le marché de plutôt coopérer avec le futur 4e opérateur. Histoire à suivre… on en saura plus d'ici fin Décembre.

 

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>