La collaboration et l’économie numérique

De plus en plus on voit un nombre croissant d’entreprises qui commencent à utiliser les avantages de la collaboration à fin d’innover et maintenir leurs affaires dans le monde numérique. On voit une reconstruction, ou bien, une évolution, de notre organisation sociale et la réorganisation des relations d’affaires quasiment intouchables depuis la révolution industrielle.

Le professeur en Droit de l’université de Yale, Yochai Benkler, dans son livre (The Wealth Of Network) nous explique que les changements récents dans les technologies de l’information ont été fondamentaux pour créer une nouvelle atmosphère où les individus sont poussés à produire de l’information, de la culture et du savoir-faire d’une manière unique.

Le cas plus célèbre de collaboration est, peut-être, le modèle de développement et d’utilisation des logiciels libres. Ces logiciels, de fois extrêmement complexes, sont développés et maintenus par des collaborateurs. L’exemple le plus connu est le système d’exploitation GNU / Linux. Ce système, comme n’importe quel logiciel, a des mises-à-jours qui doivent être faites régulièrement et pour ça, cette communauté compte avec, environs, 150.000 collaborateurs autour de la planète. Imaginons le temps consacré par chacun de ces collaborateurs pour faire de tests, proposer des suggestions, corriger des bugs et etc.; et pourtant, le retour financière de ces individus est infiniment inférieur, des fois même nul, par rapport au temps que chacun a dédié au projet. L’autre logiciel entièrement développé avec ce concept s’appelle Apache. Ce programme, qui sert à héberger des pages web, est présent dans 2/3 des serveurs web au monde. Imbattable dans sa catégorie, il est rendu à cette position sans avoir dépensé $0.01 en marketing ou publicité. Il a été développé par des collaborateurs et sa stabilité et performance, par exemple, sont incomparables par rapport à celles de son concurrent, un logiciel propriétaire.

Des grosses entreprises ont réalisé le potentiel de ces opportunités et ont développé des ambiances où l’esprit de collaboration est poussé au maximum. Ceux sont les cas chez IBM,  chez Google et chez Cisco, par exemple. Le retour financière mais, surtout, l’amélioration de la qualité finale des produits sont extraordinaires. David Bunnel dans son livre Making the Cisco connection: the story behind the real Internet superpower nous raconte que la compagnie Cisco a été l’une des premières à utiliser le concept de la collaboration sans lequel elle serait obligée à emboucher 10.000 ingénieurs pour maintenir sa croissance.  Impensable.

L’autre aspect également intéressant est la croissance sans arrêt des sites comme Facebook, Twitter, Youtube et Wikipedia – la plus grande encyclopédie libre au monde. Les individus partagent leurs vies, leurs expériences et s’exposent dans un rythme avant inimaginable. L’exploitation des ces réseaux  sociaux, en tous les niveaux,  n’a connu que ses premiers pas.

Actuellement, partager le savoir-faire est synonyme de richesse.

Liens :

1 - http://cyber.law.harvard.edu/wealth_of_networks/Main_Page#Read_the_book

2 – http://www.thomaslfriedman.com/

3 - http://en.wikipedia.org/wiki/David_Bunnell

4 – http://www.viserjuste.com/index.php?2009/08/26/144-nouvelle-conomie-numrique-les-rseaux-sociaux

Bookmark and Share

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un comentaire, or trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>