La création de la valeur dans l’économie numérique

L’année de 2009 restera marquée par la crise la plus perverse que le capitalisme a connu depuis sa création. Des milliers d’emplois ont disparus, des compagnies ont fermé leurs portes, enfin, le chaos s’est installé dans l’économie mondiale. C’est dans des moments comme ceux-ci que des questions s’imposent aux entreprises pour assurer leur permanence dans un marché  de plus en plus compétitif et en crise. Comment peut-on créer de la valeur pour nos produits? Comment se réinventer dans un moment où les ressources sont rares?

On attend de plus en plus le terme « nouvelle économie » dans notre quotidien mais dans son célèbre article  Strategy and Internet [1] M. Porter nous explique que l’internet ne doit pas être considéré comme une “nouvelle économie”, mais plutôt comme un outil pour compléter les fonctionnent des entreprises et nous aider à développer une stratégie plus efficace par rapport à la concurrence. En outre, les lois économiques traditionnelles sont toujours présentes dans les relations actuelles, par contre, les changements sont flagrants au niveau de l’utilisation de l’information et de la technologie.


Donc, prenons comme exemple la compagnie Apple et les changements qu’ils ont apporté au marché de la musique numérique. Le prix marginal des ventes étaient quasiment rendu à zéro et les groupes et les artistes étaient oubliés à faire de l’argent ailleurs. De l’autre côté, on est en train de voir de plus en plus des grosses chaînes de magasins qui ferment leurs portes à travers le monde [2]. Apple a changé les règles du jeu. Avec son magasin en ligne [3] et son lecteur MP3 (iPod) elle a connu un sucés extraordinaire [4] et [5] et ses chiffres d’affaires ne font que monter. Alors, quel est le secret pour arriver à ce sucés ? Apple n’a pas raté la chance perdue par les expérimentés joueurs de l’industrie.


caris-090910


En effet, on ne croit pas qu’existe UN secret en spécial, mais plutôt un ensemble d’actions : 1) avoir un but bien défini ; 2)  la proposition d’une valeur ; 3) une forte avantage compétitive ; 4) focaliser sur un but spécifique ; 5) savoir comment tous les éléments de la compagnie sont intégrés ; 6) la continuation de la direction. On voit ici, en effet, l’application immédiate des six principes du positionnement stratégique de M. Porter.


C’est clair que la réalité va beaucoup plus loin que la simple application immédiate de la théorie. Par contre, on peut voir aussi que la création de la valeur dans le monde numérique n’est pas plus compliqué que l’application des concepts de base de l’économie traditionnelle. La pérennisation des entreprises est toujours liée aux bonnes pratiques et souvent on les oblige.


Références:

[1]  – http://hbswk.hbs.edu/item/2165.html

[2]  – http://idolator.com/5163140/mega-no-more-virgin-megastores-closing-down-liquidating-this-summer

[3]  – http://www.apple.com/ca/itunes/

[4]  – http://www.lepoint.fr/actualites-technologie-internet/2008-09-11/ventes-de-cd-en-chute-libre-numerique-a-la-traine-hadopi-en/1387/0/273082

[5]  – http://www.businessinsider.com/mac-sales-ahead-of-expectations-through-august-2009-9

Bookmark and Share

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un comentaire, or trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>