Le e-Learning ou les mutations de l’industrie de l’Éducation et de la Formation

Aucun secteur de la vie économique n’est resté insensible aux effets de l’Internet. S’il est aisé de comprendre que faire des affaires sur eBay ou Amazon est plus aisé que se déplacer pour faire ses achats chez les commerçants traditionnels, l’analyse aidera à comprendre que l’éducation demeure l’une des industries où s’est exercé avec plus de vigueur la pénétration de l’Internet.

Avant Internet
La manière traditionnelle de transmettre le savoir repose sur le principe de la classe présentielle. Les apprenants de même que les enseignants doivent être réunis en un même lieu et ils utilisent les matériels physiques, livres et tableau noir pour la transmission de la connaissance.

Cette formation présentielle a évolué avec la formation à distance par correspondance. Cette forme d’école utilise le service postal comme l’un des principaux vecteurs de transmission du matériel d’enseignement physique et tangible entre l’apprenant et le formateur.

Les mutations du secteur grâce à Internet et à sa capacité de réseautage
Avec l’arrivée d’Internet, une nouvelle impulsion est donnée à l’industrie de l’éducation et de la formation et l’on parle même de révolution dans l’éducation. En effet, Internet a complètement modifié le paysage de cette industrie en fédérant les plus-values obtenues grâce au développement des télécommunications et du multimédia. Le e-Learning est né.

Bien que la classe traditionnelle et les cours par correspondance continuent leur développement, le e-Learning se présente de plus en plus comme l’avenir de l’industrie de la formation. Ce nouveau modèle d’intervention sur le marché éducatif s’accommode bien à tous les types de besoin. En effet le e-Learning trouve son application à tous les niveaux : au niveau primaire et secondaire de même qu’au niveau universitaire. En ce qui concerne les entreprises, le e-Learning tend aujourd’hui à y à devenir le moyen de transmission de la formation le plus utilisé.

Dans le domaine éducatif en général, le e-Learning s’est imposé en transformant les canaux de distribution du savoir pour développer de nouvelles stratégies en vue d’atteindre l’apprenant. Cela s’est produit notamment par la création de nouveaux produits touchant la formation comme la manière de dispenser les cours, la conception de matériels numériques, et l’introduction sur le secteur de nouveaux compétiteurs.

Au niveau scolaire, nous assistons à l’utilisation de l’Internet par les écoles pour aider les élèves notamment à revoir les matières vues en classe. Le niveau universitaire actuellement utilise l’Internet tout au long du cheminement de formation de l’étudiant. La demande d’admission et la validation des documents deviennent des pratiques courantes sur Internet. Le réseau est utilisé dans la correspondance entre étudiants et professeurs, pour la remise des travaux et même pour soutenir des projets de fin d’études.

L’utilisation de l’Internet pour la formation en entreprise est source d’énormes économies relativement à la rubrique Formation des cadres, tant sur les débours liés à la formation elle-même que sur les dépenses de voyages et d’hébergement. De plus avec le e-Learning, le manque à gagner que l’absence du cadre en formation peut causer à l’entreprise est évité.

Mais le véritable changement à l’industrie de l’éducation et de la formation réside dans la nouvelle forme de création de valeur engendrée par le e-Learning. Ainsi nous assistons à la création et au renforcement de nouveaux métiers et de nouvelles activités liés au e-Learning et qui expliquent l’effet de la capacité de réseautage d’Internet sur cette industrie. Ces champs d’activités sont divers et vont des établissements d’enseignement aux professionnels de l’informatique, de firmes de développement de matériels technologiques aux fournisseurs de contenus pédagogiques, et aux fournisseurs de services multimédia.

Un autre effet du e-Learning à prendre en considération est l’ajout de l’espace de formation en ligne mis en place par les entreprises. Dans le même registre, plusieurs entreprises dédiées dans une très grande proportion à la formation en ligne ou à distance ont vu le jour et cela des domaines de plus en plus spécialisés.

Comme autre opportunité, le développement du e-Learning peut créer pour l’éducation des effets menant à des synergies positives en fédérant, dans des groupes de réflexion sur la formation, des professionnels appartenant à des domaines de formation variés. Ces ressources, concernées par le e-Learning vont de l’apprenant aux responsables de centres de formation, des responsables de DRH aux formateurs et professionnels techniques. Leur mise en commun n’aura qu’un effet bénéfique pour l’industrie et pour l’éducation elle-même.

Les limites actuelles du e-Learning
La progression du e-Learning cependant achoppe à certaines forces qui nuisent à son développement harmonieux. L’une des plus importantes à considérer est la fracture numérique qui est perçue comme l’inégalité d’accès à l’Internet par tous au niveau des pays et même au sein d’un même pays.
Comme domaine de transmission de la connaissance, le e-Learning est mal connu par les différentes entités qui pourraient en tirer avantage. Cela rend difficile la rencontre de l’offre et de la demande de formation par le e-Learning. A cela on peut aussi ajouter une certaine méfiance due à des résistances culturelles.
Cependant force est de constater que le marché du e-Learning va en se développant. Et il est heureux de voir qu’il n’est pas perçu comme un concurrent voulant la disparition de la formation traditionnelle mais un outil venant à son service en en éliminant les contraintes de temps, de lieux et en offrant la formation n’importe où, n’importe quand et avec une offre technologique de plus en plus diversifiée.

Sources :
1 -http://www.economie-numerique.com/l%E2%80%99education-et-le-pouvoir-de-negociation-des-fournisseurs-une-approche-a-la-porter/

2- http://en.wikipedia.org/wiki/Elearning

3- www.misti.com

4- http://www.teluq.uquebec.ca/siteweb/etudes/static/programmes.html

5- http://www.elearningontario.com/fre/Default.aspx

6- http://library20.ning.com/profiles/blog/show?id=515108%3ABlogPost%3A30994

7- http://icb.u-bourgogne.fr/universitysurf/physique.html

8- http://www.awt.be/web/dir/index.aspx?page=dir,fr,100,000,000&cat=102&souscat=003

Bookmark and Share

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un comentaire, or trackback depuis votre site.

5 Commentaires »

 
  • ahaljouji says:

    Mon commentaire vient pour soutenir l’avis de mon collègue sur les limites du e-Learning (Commentaire 1 de 4)
    Avant de commencer mon intervention je dois d’abord préciser que l’industrie de l’éducation à une particularité par rapport à d’autres industries purement commerciales. En effet l’éducation est à la fois une obligation et un privilège. Donc la notion de coût et de bénéfice ne doit pas être vue de la même manière. Il faut tenir compte d’autres facteurs non quantifiables à savoir la satisfaction de la population. D’ailleurs c’est pour cela que l’industrie vit en majorité grâce aux subventions de l’état. (voir suite dans le commentaire 2 de 4)

  • ahaljouji says:

    Le E-Learning ajoute-t-il vraiment de la valeur à l’industrie de l’éducation? (Commentaire 2 de 4)
    Dans cette optique, si le E-Learning n’est pas accessible à une population qui à cause de sa situation géographique n’a pas un accès locale à l'éducation, alors Il ne fait que déplacer la clientèle d’un marché traditionnel qui repose sur le principe de la classe réelle à un marché électronique avec une classe virtuelle. Donc au lieu d’être un canal complémentaire à valeur ajouté qui va chercher une nouvelle clientèle inaccessible via les canaux traditionnels, le e-Learning sans une infrastructure technique pour le soutenir à s’externaliser devient un substitut aux autres canaux.(voir commentaire 3 de 4)

  • ahaljouji says:

    Le E-Learning ajoute-t-il vraiment de la valeur à l’industrie de l’éducation? (commentaire 3 de 4)
    Avec le e-Learning l’industrie de l’éducation va développer une nouvelle façon de faire avec beaucoup d’avantage. Mais en fin de compte, elle ne gagnera pas beaucoup de nouveaux clients ou bénéficiaires sans l’élargissement de la zone d’accès à l’internet et la disponibilité d’une infrastructure technique pour couvrir les régions éloignées surtout dans les payés sous développés.
    Soutenu par une démocratisation des infrastructures techniques et une large bande passante le E-Learning permet une globalisation du marché en pénétrant des marchés extérieurs et surtout ceux isolés et difficilement desservis par les canaux traditionnels. ( voir commentaire 4 de 4)

  • ahaljouji says:

    Le E-Learning ajoute-t-il vraiment de la valeur à l’industrie de l’éducation? (commentaire 4 de 4)
    Citant par exemple l’échec du Programme E-Learning (1) (MPA), lancé par l’université indonésienne Terbuka, qui visait une population dans des iles éloignés (7 heures de vol pour trouver la plus proche université). Cet échec a été imputé principalement aux infrastructures techniques non adéquates ou non accessibles.

    (1) Voir l’article ‘Edgeless University why higher education must embrace technology’ De Peter Bradwell.
    (MPA) = Master en administration publique.

  • [...] faut tenir compte d’autres facteurs non quantifiables à savoir la satisfaction de la population (Voir mon commentaire sur le e-Learning). C’est pour cela que les gouvernements ont leur mot à dire dans cette industrie. La relation [...]

 

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>