les clients et les nouveaux entrants du modèle de porter adapté à l’industrie de la musique

Depuis quelques années, une nouvelle tendance a révolutionné l’industrie de la musique et a changé les habitudes de plusieurs d’entre nous. Il est clair que le téléchargement de musique est devenu une pratique courante qui prend de plus en plus d’ampleur changeant de cette façon radicalement les habitudes qu’avaient les consommateurs auparavant. En effet, il devient de plus en plus rare que l’on se tourne vers un détaillant pour acheter un disque. Analysons de plus près le pouvoir que détiennent les clients sur cette industrie.

Le caractère oligopolistique du marché musical avait permis auparavant aux maisons de disques de maintenir une position forte par rapport à ses clients en proposant des produits à des prix élevés. Il est important de mentionner que ce prix élevé est dû, d’une part, à la présence d’un support et d’un emballage qui justifiait une partie de la somme payée lors de l’acquisition d’un disque et d’autre part, à la complexité de la chaine de valeur qui regroupe un nombre élevé de maillons. En effet, pour arriver au consommateur final le CD passait par plusieurs intermédiaires, mais avec l’évolution du support musical et la démocratisation des techniques de téléchargement, la tendance s’est renversée. Il est clair que le pouvoir a bel et bien échappé aux maisons de disques pour atterrir entre les mains des consommateurs. Nous remarquons aussi une désintermédiation qui entraine une très forte baisse des coûts de distribution.

chaine de valeur de l'industrie de la musique

chaine de valeur de l'industrie de la musique

Prenons l’exemple du succès d’iTunes d’Apple. En effet, il représente un modèle de la désintermédiation dans la mesure où ce logiciel offre à ses clients une base de données organisée permettant d’écouter et de télécharger la musique numérique tout en ayant le choix des chansons et en se libérant de la contrainte du CD. En effet, le consommateur dispose d’un système souple qui ne l’oblige plus à acheter l’album entier lorsqu’il souhaite avoir que quelques morceaux. Sans oublier bien évidemment, l’iPod qui représente un support pour assurer la continuité de l’expérience et s’agence avec cette musique numérique. Donc, nous ne serons pas étonnées de voir que le marché de la musique en ligne connaît une ascension fulgurante. En effet, si l’on se fie à une étude réalisée par Informa media, il nous parait évident que les consommateurs de musique en ligne représentent un marché de plus en plus important au niveau mondial. Dans  un délai de 3 ans, le nombre d’abonnements musicaux a été multiplié par cinq pour atteindre en 2007 près de deux milliards quatre cents millions de dollars.

le marché des abonnements musicaux sur internet dans le monde

le marché des abonnements musicaux sur internet dans le monde

Jusqu’à présent, nous avons mis en avant les avantages qu’apporte la musique numérique à ses clients et les bénéfices qu’elle leur procure, toutefois, nous ne pouvons négliger les conséquences de cette mutation sur les autres acteurs du marché surtout les artistes et les « majors » qui sont toujours à la recherche d’un modèle d’affaires pour accompagner la montée vertigineuse du numérique. 

Référence :

https://www.cirrelt.ca/cda/IndustrieMusique/FutursModeles.aspx

http://www.zdnet.fr/blogs/digital-jukebox/musique-en-ligne-le-consommateur-vertueux-est-completement-oublie-39602120.htm

Étude sur (la transformation de la distribution de la musique) faite pour Le ministère du patrimoine canadien. ISBN: 0-662-77439-6

Bookmark and Share

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un comentaire, or trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>