Nouvelles stratégies e-tourisme : Vos désirs sont des “offres”!

Selon une étude du cabinet Forrester, 76% des gens ne croient pas que les compagnies disent la vérité dans leurs publicités et  86% n’hésitent pas à faire confiance aux recommandations des autres voyageurs. Les gens veulent de l’information qui provienne de gens comme eux; ils recherchent des voyageurs expérimentés, des conseils d’amis. Pas étonnant que les médias sociaux remportent un tel succès dans le domaine touristique !  

En effet, dans ce domaine particulièrement, les gens ont besoin d’aide et de conseils avant de se décider à faire un achat,  achat pour lequel l’avis de personnes ayant déjà testé l’offre est particulièrement légitime (pas de critère objectif d’évaluation, ce qui compte c’est le «vécu»).

Plusieurs entreprises l’ont compris et ont su en tirer avantage :
•    Tourisme Montréal passe 100 % de son budget publicitaire sur la toile !
•    Louvre Hôtel (Numéro 2 Européen) investit 75 % de son budget sur Internet car il représente 10 % de ses ventes et le chiffre ne cesse d’augmenter !
•    Tous (ou quasiment tous) ont leur page sur Facebook et de plus en plus sur Twitter.

Tout le monde sait que Tripadvisor représente un vif succès en ce qui concerne l’application d’un média social dans le domaine de l’e-tourisme, en tout c’est 32 millions de visiteurs à travers le monde chaque mois, ce site a une très grande influence sur la décision que va prendre le vacancier,  mais ce que les gens ne savent peut être pas c’est qu’il est en fait une filiale d’une entreprise : Expédia. Cela vient appuyer le discours selon lequel une bonne stratégie web 2.0 est de loin  beaucoup plus efficace qu’un site web d’envergures.

Ce que je veux, quand je le veux et où je le veux, recommandé par des personnes que je connais

Il est faut de croire que les discussions entre clients sont  nécessairement  néfastes ou « dangereuses ».  Les statistiques sur Tripadvisor démontrent que les commentaires sont souvent plus positifs que négatifs : 67% bon à très bon, 10% moyen, 22% mauvais.

Aussi, l’approche des entreprises gagnantes n’est plus de vendre à leurs clients ce qu’elles pensent qu’ils souhaitent mais ce que eux désirent,  et c’est en participant à la « conversation » qu’elles y parviennent. Les marchés sont ainsi en train de devenir des marchés de niche, que ce soit par fragmentation ou par l’apparition de produits et de services sur-mesure.

Savoir écouter et répondre aux désirent clairement exprimés des clients fait partie de toute nouvelle stratégie d’entreprise qui veut réussir dans un secteur fortement influencé par les médias sociaux, c’est ce qui permet entre autre à de petits joueurs de pouvoir exceller dans la cour des grands : L hôtel numéro 1 à Rome possède 11 chambres!

http://www.journaldunet.com/ebusiness/expert/42692/developper-sa-pme-grace-aux-reseaux-sociaux—etude-de-cas.shtml
http://www.slideshare.net/Pedro1960/social-travel-presentation
http://tourismeelectronique.com/?cat=3
http://apprentieweb.blogspot.com/2009/11/medias-sociaux-et-acteurs-touristiques.html

 

Bookmark and Share

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un comentaire, or trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>