RÔLE INVERSÉ DES ENTREPRISES DE LA MODE DÛ À LA CAPACITÉ DE RÉSEAUTAGE DE L’INTERNET

          Avant les entreprises de mode nous imposaient leurs produits, aujourd’hui elles s’inspirent de nous ! En effet, les outils qu’a apporté le web 2.0 (blog, Facebook, Twitter) et l’effet réseau que créent ceux-ci, le comportement, les attentes et les habitudes des consommateurs utilisant ces réseaux ont changé vu le pourcentage de leurs achats comparés à ceux des non utilisateurs (voir graphe). Certes, ces entreprises bénéficient d’une audience globale de qui elles apprennent à partir des échanges d’info (concernant leur produit, réputation, expérience des consommateurs) qui se font sur ces sites. Cependant, avec toute cette information échangée sur ces plateformes, les clients sont devenus maître de leurs achats! 

 

Vu ce changement de rôle qu’à apporter l’internet et sa capacité de réseautage, ces entreprises ont réalisé qu’elles devraient rejoindre ces réseaux sociaux et en tirer un avantage. Ceci dit, elles ont la possibilité, grâce à ces derniers:               

 

 D ‘écouter, de suivre, d’apprendre et d’en profiter: à partir des discussions qui se font sur les blogs, les internautes partagent leurs opinions et leurs expériences permettant aux autres de répondre en laissant des commentaires. Ces échanges d’informations permettent aux compagnies d ‘apprendre des clients, de savoir comment ces derniers réagissent vis-à-vis de l’entreprise et  de nouer des relations avec eux.

 Prenons l’exemple du blog intitulé The Sartorialist   où l ‘auteur publie des photos de gens qu’il trouve bien habillé dans les rues et sur lesquelles le monde fait des commentaires. Aujourd’hui ce blog est devenu une source de référence pour la mode comme inscrit sur leur blog:« Selected as one of  Time Magazine’s top 100 design influencers». Ces photos publiées, suivies des commentaires, donnent des idées aux compagnies sur les nouvelles tendances, sur ce que les gens aiment et sur ce qu’ils porteront.

 À cause de leur popularité et influence sur le web, les bloggeurs sont très courtisés et sont suivis par différentes  entreprises. Ces dernières invitent  ces bloggeurs à des événements qu’organisent leur compagnie dans le but d’en parler sur leur blog afin d’inciter les lecteurs à acheter leurs produits (« buzz marketing »). Le plus étonnant,  c’est que parfois ils créent des lignes de vêtements pour ces magasins. Prenons l’exemple de Jane Aldridge 17 ans, qui est devenue célèbre grâce à son blogue sea of shoes et qu’Urban Outfitters a contacté pour créer une ligne de chaussures!

 De rester proche de leurs clients: Prenons l’exemple remarquable de zappos sur Twitter « Initially, we started getting the entire company more involved with Twitter because we saw it as a great way to help build our company culture. But then we discovered it was also a great way to connect with customers as well ». Ce contact personnel direct client – employé  aide à construire des relations à long terme qui se traduisent en fidélisation et loyauté des clients. De plus, cette relation client-employé permet de servir et d’aider ces derniers entre eux ce qui développe un service à la clientèle  très efficace en termes de temps de réponse.

D’informer : plusieurs boutiques telles qu’Yves Saint Laurent et Burberry utilisent des pages Facebook pour informer les membres à propos de la compagnie, leurs nouvelles collections ainsi que des évènements permettant aux fans de visionner, commenter  et partager entre amis. Ainsi, tout ceci créé du marketing viral pour ces entreprises.

Ces sites de réseaux sociaux sont non seulement importants pour les entreprises, mais aussi font concurrence aux revues imprimées. Ces dernières disparaitront-elles plus tard ?

Sites consultés :

http://naimoka.free.fr/modenet/net.html

http://blog.ohmymode.com/2009/06/30/jane-aldridge-blogueuse-creatrice-pour-urban-outfitters/

http://www.stephanspencer.com/social-networking/why-zappos-is-into-twitter-ceo-tony-hsieh-speaks

 http://thesartorialist.blogspot.com/

http://www.emarketer.com/

Bookmark and Share

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un comentaire, or trackback depuis votre site.

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>