YouTube, une plaie pour l’industrie musicale ?

Google n’est pas venu changé la façon de faire des gens en ce qui a trait à la musique en ligne. Celui-ci n’est pas vraiment un spécialiste de recherche de chansons. Lorsqu’on entre un titre de chanson, on obtient souvent le site officiel de la chanteuse.

Par contre, si on décide d’aller dans les résultats généraux, on obtient souvent un résultat de vidéos, sois de YouTube, une des propriétés de Google.

Ce vidéo est souvent le vidéo officiel de la chanson mise en ligne par la compagnie de disque détenant le contrat. Je vais donc discuter un peu de l’effet de YouTube sur l’industrie musicale.

YouTube permet donc une plus grande visibilité pour l’artiste. D’accord, on s’entend sur le fait que ce n’est pas les 126 000 000 de visites sur le vidéo d’Avril Lavigne – Girlfriend qui ont été fait dans le but de découvrir la chanson. YouTube a aussi remplacé pour plusieur la nécessité d’acheter de la musique. Lorsque l’on a une chanson dans la tête, pourquoi l’acheter alors qu’on peut aller sur YouTube l’écouter 20 fois dans l’heure sans avoir à l’acheter.

2

Si on regarde le nombre de personnes qui ont acheté un objet en lien avec l’industrie musicale après avoir écouter un vidéo sur YouTube, on se rend compte que le chiffre monte à 50% des utilisateurs dans l’Angleterre. Ok, nous sommes au Québec, donc ces chiffres ne semblent pas dire grand-chose. Mais si on regarde le but de ce sondage, on se rend compte que les gens achètent encore en majorité des objets à l’effigie du groupe de musique qu’elle aimera vraiment.

1

Par contre, si on regarde du côté des États-Unis, on se rend compte  que d’utilisateurs d’Internet qui ont acheté de la musique (autant en ligne que physiquement) a diminué entre 2008 et 2007 selon une étude du groupe NPD.

Les ventes de pièces musicale écopent. Il ne faut pas se la cacher, les chiffres le prouvent.

According to the International Federation of the Phonographic Industry(IFPI), music sales in North America fell 18.6% in 2008 to $4.98 billion.

Un autre fait intéressant, combien d’argent Google a fait avec Youtube ?…

Je conclut en disant que Youtube a changé la façon d’écouter de la musique en ligne. Il est maintenant possible pour n’importe qui d’aller sur youtube, faire une recherche sur son artiste préféré ou de la chanson de l’heure et de l’écouter en moins de temps qu’il n’en faut. Par contre, on se rend compte que les statistiques montrent que les utilisateurs ne sont pas toujours là pour écouter une chanson avant de l’acheter.

L’industrie musicale devra se relever du tout avec des nouvelles tactiques et des nouvelles façon de penser ou peut-être les artistes devront se forcer un peu plus !

Thoma.

Bookmark and Share

Suivre les commetaires avec le flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un comentaire, or trackback depuis votre site.

1 Commentaire »

 
  • duylam says:

    Je ne suis pas sûr que YouTube lèse tant que cela l'industrie musicale. Je retiendrai davantage les sites de streaming de musique gratuits tels que deezer et jiwa en France, ou encore spotify basé en Suède, dédiés intégralement au "son". Sur YouTube, ce qui prime avant tout c'est la video, les images, donc les clips, en ce qui concerne l'industrie musicale (voire les concerts) . L'internaute mélomane qui recherche une compression du son de qualité et sans pertes (ou presque) ne trouvera pas tout à fait son compte sur le site racheté par Google au contraire des sites pré-cités. A ce sujet, un test a d'ailleurs été réalisé par le site de streaming musiclassics et les résultats sont édifiants. Il en ressort que "CD, MP3, WMA, WMA et ce dans les niveaux de compression proposées sont totalement indifférentiables à l’oreille" (http://www.musiclassics.fr/actualites/jeu-qualite... Voilà qui ne poussera pas davantage le consommateur à acheter le produit physique…

 

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>